Comment ne pas grossir tout en se goinfrant : l’art du cheatday [partie 1]

ATTENTION ! Ce que je vais vous dire dans cet article, pratiquement aucun nutritionniste ou  blogueurs santé ne vous le dira, alors restez attentif tout au long de cet article !

Ça vous est déjà arrivé de vouloir manger tout ce que vous voulez sans grossir ? Ou pire…
de haïr votre ami qui mange plus mal et en plus grosse quantité que vous, ne fait pas de sport et ne prend pas un gramme ?
Et bien moi aussi !

En cherchant un peu, je suis tombé sur le livre d’un homme nommé Tim Ferriss qui adorait faire des expériences sur son corps [non ce mec n’est pas un scientifique fou allié, il aimait juste tester des trucs sur sa santé, par exemple comment perdre du gras :p], un jour il a testé l’expérience de manger plus de 6000 calories en 12h !
Avant de commencer cette expérience, il avait 9.9% de masse grasse.
2 jours après il en avait 9.6%. Au final, il n’avait pas pris de gras et en avait même perdu !!!
Comment il a fait ça ? On l’explique de suite dans cet article !

Bien sûr, ce petit protocole ne trouvera sa place que vos jours de cheatday, ou pendant les fêtes, en gros les jours où vous mangez exceptionnellement mal.
Je ne pense pas que vous allez avoir envie de suivre ce protocole à la lettre tous les jours de l’année, mais cela pourrait être intéressant d’introduire certain point dans votre quotidien, pour ne pas trop prendre de gras,
et même pour vous faciliter le brûlage de graisses.
Bref voilà votre protocole pour ne pas prendre de gras les jours où vous mangez mal !
Mais juste avant un petit recueil/rappel du vocabulaire un peu spécifique de cet article.

PS : Je pense que si vous en faites partie (vous le savez déjà mais je le dit quand même),
je déconseille fortement les cheatdays et ce protocole aux personnes diabétiques.
Si vous ne me croyez pas, demandez conseils à votre médecin.

 

Vocabulaire utile pour comprendre l’article

Cheatday/journée de triche : jour où l’on cherche à manger beaucoup plus que les autres jours, et dans la plupart des cas les pratiquants du cheatday vont profiter de ce jour pour manger autant de cheatmeals [dont moi] que possible, où ils vont en profiter pour manger moins sainement que les autres jours par exemple en mangeant en famille.

Cheatmeal : Repas qui n’est pas « sain » à l’image des crèmes glacées, des pizzas et autres « repas » composé de beaucoup de gras et de sucres.
[Si vous ne l’avez pas encore déduit, ce sont souvent les repas que la plupart des gens aiment manger.]

Calorie : Unité de mesure de la valeur énergétique d’un aliment

Besoin de maintenance : Quantité de calories nécessaire pour le bon fonctionnement du corps d’une personne.

Masse grasse : Quantité/pourcentage de gras dans votre poids corporel.

Glycémie : Taux de glucose (sucres) dans le sang.

 

I/ Réduire au maximum la sécrétion de l’insuline

 

  1. Votre 1er repas devra être sain !

L’objectif ici sera de réduire votre appétit durant votre cheatday, mais aussi de prévenir les problèmes de digestion trop conséquents comme la diarrhée.
Votre petit déjeuner (en majorité le 1er repas pour la plupart des gens), devra donc contenir au moins 30 gr de protéines (par exemple 5 œufs entiers), mais aussi des fibres (par exemple  de l’épinard et/ou de l’avocat, ou tous autres légumes ou fruits).

Désolé, tous les composants d’un petit déjeuner sucré(à part 1-2 doses de fruit) devront attendre le second repas 🙂 

 

  1. Consommez une petite quantité de fructose juste avant le second repas

Juste avant votre premier vrai repas [mauvais pour la santé] du cheatday il faudra consommer un peu de fructose, c’est-à-dire le sucre contenu dans les fruits.
Cela servira à éviter que votre glycémie décolle beaucoup trop vite après votre premier cheatmeal. Vous pouvez consommer n’importe quel fruit, l’important c’est de l’avoir mangé au moins 1h avant votre premier cheatmeal, pourquoi pas lors du petit déjeuner ?

 

  1. Prenez des compléments alimentaires qui augmentent la sensibilité à l’insuline

Il faudra prendre 2 à 3 doses de ces compléments durant votre cheatday.
On va chercher à réduire la quantité d’insuline sécrété par le pancréas pour la simple raison que, beaucoup d’insuline= beaucoup de stockage de masse grasse/adipeuse.
Je t’invite à revoir cette vidéo sur l’insuline.
Ferriss lui utilise ce qu’il appelle le PAGG (on en parlera dans un prochain article).

  1. Consommez du citron tout au long de votre cheatday

Du citron !? Pourquoi du citron !?
[oui je vous entends à travers votre écran ! :p ]

En fait, le citron et le citron vert contiennent de l’acide citrique et ce dernier est génial pour deux raisons :

  • Il réduit l’index glycémique de vos repas d’environ 10% (si tu ne te souviens de l’index glycémique je t’invite à voir ou revoir cette vidéo)
  • C’est un exhausteur de goût, autrement dit il va rajouter du goût à votre repas, comme le sel mais en moins mauvais pour votre santé.

Donc, pour ces deux raisons  je vous encourage à consommer plus de jus de citron au quotidien.
Durant votre cheatday je vous conseille de :

  • Consommez 3 cuillères à soupe de jus de citron mélangé dans un verre d’eau avant CHAQUE repas (moments où vous mangez ou grignotez).
  • Rajoutez du jus de citron sur vos repas quand les saveurs se marient bien [et ça même au quotidien].
    Par exemple sur une viande blanche accompagné de légumes et d’herbes aromatiques.

  1. Consommez des petites quantités de cannelle (option)

Tout comme le citron, la cannelle possède la capacité de réduire l’indice glycémique de votre repas. Donc il possède aussi le pouvoir de réduire le taux de masse grasse que vous allez produire après les repas !

Je vous conseille donc d’en consommer dès que vous pouvez. Par exemple dans votre café ?
Cependant faites attention au-delà de 4gr (1 cuillère à café bombé environ) de cannelle par jour, cela peut devenir nocif pour votre santé !!

  1. Consommez du gras tout au long de la journée !

[Oui vous avez bien lu !]

Consommer le plus de bon gras [mmh… les bons lipides] possible durant votre cheatday et ça avant, pendant  et après vos cheatmeals !

Pourquoi ?

Tout simplement parce que le (bon) gras, tout comme le citron et la cannelle,  possède le super pouvoir de réduire l’indice glycémique de votre repas !
(si tu ne sais pas ce qu’est l’indice glycémique je t’invite à regarder cette vidéo)

 

 

Où trouver du gras ?

  • Huiles d’olive, de colza, de coco, etc.
  • Oléagineux (toute sorte de noix et graines)
  • Purées de noix ou graines
  • Beurres
  • Poissons gras (saumons, maquereaux, sardines…)
  • Avocats mûrs
  • Jaunes d’œufs
  • Huiles de poissons ou suppléments en oméga 3

 

cliquez ici pour lire la suite de ce guide.

Ce contenu t'a été utile ? Partage le sur ton réseau social préféré pour aider les autres! ❤️

Cet article a 2 commentaires

  1. Claire

    Article très intéressant,
    Comment peut-on savoir l’IG d’un plat ?

    1. Roby

      Bonjour Claire et merci du compliment. 🙂

      Tu peux déterminer l’IG d’un plat en te renseignant sur l’IG des aliments sur internet.
      Par exemple sur ce lien : https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/le-potentiel-sante-des-aliments/index-et-charge-glycemiques/tableau-des-index-glycemiques.
      Saches que ce n’est que les aliments qui contiennent des glucides qui ont un indice glycémique, comme les céréales, les fruits, légumes, noix, produits laitier et tubercules.

      Pour revenir au cœur du sujet voilà 2 indicateurs pour déterminer l’indice glycémique approximativement :
      – La température
      – la quantité de fibres (non détruite)

      Par exemple, une purée de patates douce consommée chaude aura un IG beaucoup plus élevé qu’une salade de patates douce (couper en gros cubes) consommé froide.

      J’espère que ça t’aidera et que tu m’excuseras du temps que j’ai pris pour répondre à ton commentaire ! 🙂

Laisser un commentaire